HOMEROS.FR - Atelier de métrique grecque et latine

Accueil > Métrique et chorégraphie > Quelques articles développant le lien entre métrique et danse

Quelques articles développant le lien entre métrique et danse

pour compléter les articles publiés sur Homeros.fr (métrique, danse, scène, dramaturgie, mise en scène et en images)

mardi 27 avril 2021, par Philippe Brunet

Brunet, Philippe, « Les didascalies anapestiques dans Antigone de Sophocle » (suivi de Y. Migoubert, « Les didascalies anapestiques dans les Perses d’Eschyle »), Le texte didascalique, dir. Fr. Calas, Pessac-Tunis, 2007, p. 97-106. [à propos des transitions anapestiques et des anapestes de marche]

Brunet, Philippe, « Mètre et danse : pour une interprétation chorégraphique des mètres grecs », Poesia, musica e agoni nella Grecia antica, Atti del IV convegno di MOISA, Lecce 28-30 octobre 2010, Rudiae 22-23, t. II, publié en 2012, p. 557-571.
[article fondateur, qui souffre de la mauvaise édition des schémas métriques : à reprendre ailleurs]

Brunet, Philippe, « L’acteur qui marche : une passerelle entre la tragédie grecque et le nô », Identités métisses, éd. Fr. Quillet, L’Harmattan, 2011, p. 149-153. [il y a un lien entre le pas iambique du drame grec tel que nous le restituons et le pas glissé du nô, même s’il ne faut pas les réduire l’un à l’autre]

Brunet, Philippe, « La voix et le geste au pouls de la Muse », Approches n°150, juin 2012, p. 141-154. [de la voix restituée et traduite au geste et au pas de l’acteur-danseur, il y a une continuité]

Brunet, Philippe, « La philologie à l’épreuve de la scène : métrique et chorégraphie du grec ancien », VIS, Revista do Programa de Pós-graduação em Arte da UnB, V.13 nº2/julho-dezembro de 2014, Brasilia [2015], p. 36-46, https://periodicos.unb.br/index.php/revistavis/article/view/14493/22087. [synthèse du parcours d’un helléniste philologue parti étudier la métrique grecque et se retrouvant à diriger les pas de ses comédiens et choreutes]

Brunet, Philippe, « Interactions voix-geste-instrument dans la poésie et le théâtre grecs », Corps et voix dans les danses grecques antiques, Actes du colloque de Brest 2012, éd. M.-H. Delavaud-Roux, PUR, 2019, p. 193-211. [dans la battue métrique brève-longue il y a un mouvement rythmique qu’on retrouve dans la diction, la danse et le jeu de plectre sur la lyre]

Brunet, Philippe, « Les Bacchantes d’Euripide, une expérience de dramaturgie dionysiaque », in Tragique et comique liés, dans le théâtre, de l’Antiquité à nos jours (du texte à la mise en scène), Actes du colloque organisé à l’Université de Rouen Normandie en avril 2012 : publication par Milagros Torres (ERIAC) et Ariane Ferry (CEREdI) avec la collaboration de S. M. Taracena et Daniel Lecler. Publications numériques du CEREdI, « Actes de colloques et journées d’Étude, n° 7, 2013, http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/public/?les-bacchantes-d-euripide-une.html.
[témoignage sur la naissance d’un spectacle essentiel pour comprendre l’esprit du théâtre et de la danse]

Brunet, Philippe, « Tragédies grecques à Kea et cinétragédies (2016-2019) », dans L’Atelier des Savoirs, 25 novembre 2019, https://eriac.hypotheses.org/1539. [quatre ans de mises en scène et de tournages sur l’île grecque de Kea : Oedipe roi, Perses, Prométhée enchainé, Antigone]

Brunet, Philippe, « Le bonheur du dénouement dans la tragédie grecque », dans A la recherche du dénouement, par D. Lecler et M. Torres, Polygraphiques 11, 2020, http://publis-shs.univ-rouen.fr/eriac/index.php?id=697. [il faut distinguer la rationalité de la composition et l’irrationalité des affects dans la tragédie]


Autres articles à paraître :
Brunet Philippe, « Scène et hors-scène : la tragédie grecque entre théâtre et cinéma », Anabases 33 (2021), p. 11-24.
Brunet Philippe, « En amont du masque : les métamorphoses de l’aède et du satyre », Le masque scénique dans l’Antiquité, éd. Giulia Filacanapa, Guy Freixe et Brigitte Le Guen
Brunet Philippe, « Aristote et la kînêsis : dans les marges de la Poétique », Voix, geste, rythme, Actes du colloque de l’Univ. de Rouen 2015 , éd. Ph. Brunet et N. Lakshmanan